Organzine : de l'écheveau à la bobine

A la Fête de la Laine de Malakoff, ma voisine de stand était Micky (l'Atelier de Micky). Sur sa table, de magnifique écheveaux d'organzine ancienne (des années 50-60 selon elle). Le métrage est inconnu mais on devine des kms de fils ! 
Mon choix s'est porté sur des écheveaux rose nacré : 






L'idée est de les utiliser comme fil de retord pour des fils fantaisie. Pour cela, il est nécessaire de les mettre en bobine. Ne possédant pas de cannetière, j'ai improvisé un système avec mon rouet traditionnel : 


1- Après avoir ôté l'épinglier, j'ai glissé la bobine sur une aiguille à tricoter entraînée par la courroie de la roue (les 2 petites bobines marrons servent à ce que la bobine ne bouge pas vers l'avant).



2- L'écheveau est placé sur un dévidoir en plastique-inox et non en bois pour éviter que le fil n'accroche et ne casse. 


3- Sur l'axe de la bobine j'enroule du cellophane de façon à ce que le fil de soie n'accroche pas et ne casse pas. 


4- En pédalant, la bobine tourne et de la main, je guide le fil de soie d'avant en arrière sur la bobine pour que le bobinage soit régulier et que le fil ne se tasse pas en paquets. 



 Et voilà le résultat ! 
3 belle bobines prêtes à être filées !